Minimalisme en famille (1) : désencombrer la cuisine, le défi

Cet article débute une série d’articles sur le désencombrement de la maison, pièce par pièce, dans lesquels je te propose des petits défis spécialement adaptés pour une famille avec des enfants. Pour moi, un des aspects les plus importants de la parentalité (et de la vie, n’ayons pas peur des mots) est la simplicité et la sérénité de l’environnement dans lequel évoluent les membres de la famille, et a fortiori les enfants. C’est pourquoi le désencombrement du logement est primordial : facilité du rangement, du ménage, repos visuel d’une maison pas surchargée d’objets en tout genre.

Pour la première pièce de la maison, je te propose de faire le tour de la cuisine. Quand on se lance dans le désencombrement, cette pièce est un peu désespérante, car on a souvent accumulé beaucoup de vaisselle, de couverts, de boîtes en plastique, d’épices non utilisées, de fonds de paquets de riz, etc. J’ai envie de te montrer qu’il est sans doute plus simple que ce que tu penses de simplifier ta maison ! Pour cela, je te propose un petit défi pour te lancer. Tu vas voir, il est facilement réalisable sur une semaine, un peu à la fois !

Cuisine en enfilade que l’on voit quand on entre dans la maison. Photo prise après le petit déjeuner (on voit la vaisselle dans l’évier et la cafetière pleine !) : le plan de travail (petit) reste dégagé, seul le (notre) strict nécessaire est posé dessus.

La cuisine est un endroit très important d’une maison, on y passe beaucoup de temps, c’est un lieu où l’on aime être, discuter, tenir compagnie à celui ou celle qui cuisine… Chez nous en plus, dès qu’on passe la porte d’entrée, on est dans la cuisine ! Elle est un lieu de passage obligatoire dans la maison et on la voit tout le temps. Il est donc primordial qu’elle soit rangée (et facilement « rangeable ») et les plans de travail dégagés.

S’attaquer à la cuisine est plus facile qu’il n’y parait car en général on n’attache pas trop de valeur à sa vaisselle et aux fonds de paquets de chips ! Une règle d’or toutefois, valable pour tout désencombrement : on ne se sépare que de ce qui nous appartient ! On ne jette pas les affaires des autres, chacun doit passer par ce processus.

Allez, voici le défi cuisine que je te propose de faire en 1 semaine : 10 étapes classiques + 5 « spécial bébé » !

  • Sors tous les fonds de riz, pâtes… et cuisine-les !
  • Fais le tri de tes verres : 8 verres à eau, à vin, tasses/mugs c’est suffisant, non ? Donne le reste ! Idem avec les assiettes
  • Débarrasse-toi des épices dont tu ne t’es pas servie depuis 1 an
  • Fais un tour dans ton réfrigérateur : jette tout ce qui est périmé. Profites-en pour le nettoyer avec de l’eau chaude et du vinaigre blanc. Tu peux ensuite placer un verre de bicarbonate pour le désodoriser
  • Dégivre ton congélateur !
  • Les livres de recette : ne garde que ceux que tu utilises réellement ; voire aucun si tu cherches toujours l’inspiration sur internet
  • Les vieux manuels d’utilisation (four, blender…) : à recycler ! Tout se trouve en ligne en cas de besoin. Idem pour les boîtes de rangement de tes appareils électroménagers. Si tu les gardes parce que tu penses qu’à la revente ça aura plus de valeur : erreur ! Et le « coût » de stockage est énorme
  • Le linge de maison : définis un nombre de serviettes, torchons, nappes dont tu as besoin et sépare-toi du reste. Par exemple, 2 serviettes par personne + 1 par invité est suffisant (et ne fantasme pas ton nombre d’invités ! Tu pourras toujours louer/emprunter si jamais pour une fois tu reçois 15 personnes).
  • De combien de sacs de course as-tu besoin ? Regroupe-les tous au même endroit et jette les autres
  • Tu es maintenant prêt-e pour ouvrir ton (tes) tiroir(s) à bazar : tout ce qui n’a pas été utilisé dans les 6 derniers mois doit partir, pas de pitié (adieu vieux bouchons de bouteilles de vin, décapsuleur en 4 exemplaires, piles usagées…). Ce qui n’a pas sa place dans la cuisine doit être déplacé (que fait un vieux chargeur de téléphone dans ton tiroir ? Des clous et des vis ?…)

Et maintenant, les 5 étapes spécial bébé :

  • De combien de bavoirs as-tu besoin ? Pense au nombre de lessives que tu fais par semaine et ajuste le nombre de bavoirs. Idem pour les serviettes. Ici on a une dizaine de serviettes (et une lessive tous les 2 jours) : une serviette propre donne plus envie de manger proprement (si, si, j’y crois).
  • La vaisselle pour enfant : plus il y en a, plus tu auras de vaisselle à faire ! Avant, c’est arrivé que notre fille utilise 3 ou 4 cuillères par repas (entrée, plat, dessert), et pareil pour les verres. Maintenant, elle a un verre pour toute la journée (et nous aussi)

Astuce : dispose la vaisselle de ton enfant dans un endroit facilement accessible par lui, il pourra ainsi t’aider à vider le lave-vaisselle et mettre la table

  • Les enfants aiment les en-cas, les biscuits, les bonbons… Mais on le sait, ce n’est pas très bon pour leur santé (ceci est un euphémisme). Alors, limite le nombre de paquets de biscuits et remplace-les par des fruits, des fruits secs… Et pourquoi pas les mettre à leur portée ? Ça favorise leur autonomie.
  • Vide tes fonds de placard : boîtes de céréales entamées, petits pots industriels qui traînent depuis des mois, gâteaux que personne n’aime… Allez, soit tu le cuisines, soit tu le jettes.
  • De quel matériel de cuisine « spécial bébé » as-tu besoin ? Bien souvent, on peut cuisiner pour bébé avec le matériel de la famille.

Alors, comment s’est passé ce 1er défi ? Ça y est tu te sens plus serein-e ou ça t’a angoissé-e et tu n’as rien pu jeter ? Prêt-e pour le prochain défi ? Rendez-vous la semaine prochaine.

4 réflexions sur “Minimalisme en famille (1) : désencombrer la cuisine, le défi”

  1. Je suis vachement rassurée, je ne suis pas si loin du but! J’aime le principe : «ce qui n’a pas été utilisé dans les 6 derniers mois doit partir » !
    Et avec les trucs sentimentaux (la tasse légèrement ébréchée de ta grand-mère, le mug objectivement moche mais que tu as ramené de ton 1er grand voyage) on fait comment ? 😊

    1. Alors pour les trucs sentimentaux, il y a la méthode Kondo, tu y vas progressivement dans le désencombrement et tu gardes tous les objets sentimentaux pour la fin (lettres d’amour, « tasse légèrement ébréchée » 😉 …). On prend vite goût au désencombrement et même le sentimental, on finit par se dire que le souvenir ou la valeur ne réside pas dans l’objet mais dans notre mémoire.

  2. Ping : Minimalisme en famille (2) : désencombrer la salle de bain, le défi – Une enfance au naturel

  3. Ping : Minimalisme en famille (3) : Désencombrement des garde-robes, le défi – Une enfance au naturel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :