Le matériel de puériculture pour accueillir bébé : mes indispensables (et les autres)

Cet article s’adresse à toi, futur parent ou tout nouveau parent pour qui préparer un cocon chaleureux et douillet à ton (futur) bébé est une priorité (la seule ? Merci les hormones 😉 ). Ou aussi à tout parent désabusé par tout le matériel de puériculture acheté et jamais utilisé. Dis-moi en commentaires quels sont tes indispensables et aussi quels achats tu as faits et qui n’ont jamais été utilisés ?

Comme presque tous les futurs parents, j’ai adoré chercher le matériel idéal pour accueillir mon 1er enfant. Selon moi, j’étais déjà relativement minimaliste et immunisée contre le marketing de la puériculture. Pas question par exemple d’acheter des jouets avant même que mon enfant ne naisse (ok, j’ai quand même fabriqué le mobile Munari tiré de la pédagogie Montessori), et j’étais déjà persuadée que 10 pyjamas (tels que recommandés, parfois plus) c’était beaucoup trop.

Avec du recul (ma cadette a 2 ans), je peux classer en 3 catégories le matériel de puériculture : mes indispensables à avoir avant la naissance, les peut-être à acheter si besoin après la naissance, et les 100 % inutiles. Je précise que c’est ma liste, il ne faut y voir aucune injonction et chacun-e est libre d’acheter ce que bon lui semble pour son enfant (encore heureux !!).

1. Mes indispensables

  • Le lit de bébé

Aujourd’hui je choisirais un lit bébé classique sur lequel j’enlèverais un côté des barreaux pour le coller au mien (attention à ne pas créer un vide entre les 2 lits). Par la suite, un sommier et un matelas au sol (le sommier permet à l’air de circuler sous le matelas, sans ça il risque de moisir). Pour en savoir plus sur les lits à barreaux et les lits au sol, c’est ici.

Remarque : j’ai acheté le lit à barreaux neuf. Est-ce que je le regrette ? Oui, chaque jour 😉 On en trouve environ 50 000 d’occasion. C’est du bois, ça se lave et répare au besoin.

Remarque 2 : les lits spéciaux cododo à fixer au lit parental sont souvent très petits et ne conviennent pas pour un cododo après quelques mois.

Dès la fin de la grossesse, je l’ai utilisé pour mieux dormir, calé entre les jambes. Puis il a été utilisé tous les jours, pour allaiter, donner le biberon, déposer bébé qui s’est endormi dans mes bras (le coussin a mon odeur ce qui rassure bébé). Aujourd’hui (il a donc presque 4 ans d’usage quasi quotidien) il sert de tête de lit car il y a un trou entre le lit et le mur (merci les murs qui ne font pas des angles droits).

  • Des couches jetables

Même si tu as prévu d’utiliser des couches lavables par la suite, honnêtement les premiers jours/semaines/mois, tu n’auras sans doute aucune envie de multiplier les lessives uniquement pour des couches (surtout si tu as d’autres enfants).

  • Des couches lavables

Ces couleurs, ces dessins 🙂

J’ai fait un article sur les couches lavables, que tu peux lire ici. Pour moi ça reste une évidence d’utiliser des couches lavables, même si avec ma 2ème fille, j’alterne par périodes avec du jetable (et non, je culpabilise pas, merci, je fais des choix quant à mes priorités et je garde mon énergie 😉 ).

  • Un moyen de portage physio

 

Regarde cette magnifique boule de bébé. Ca fait envie non ?

Sling ou écharpe (on évite les préformés au début car ce n’est pas le mieux pour un nouveau-né). Et puis on peut se lâcher car franchement certaines sont de véritables pièces d’art. Quelques idées ici.

Si ton bébé naît en été, pas d’équipement supplémentaire à avoir (un chapeau pour le protéger du soleil mais c’est du bon sens ;-). Si ton bébé naît en hiver, et bien pas besoin non plus d’investir tout de suite dans un manteau de portage. Le manteau que tu utilises pendant la grossesse fera l’affaire, ou une couverture polaire à installer par-dessus l’écharpe. Je ferai bientôt un article plus détaillé sur le portage. En attendant, si tu décides de porter bébé (ce que je conseille, tellement c’est bénéfique et agréable, dès la maternité), informes-toi, des règles de sécurité sont à connaître et à respecter absolument. Je ne peux que te conseiller de participer à au moins 1 atelier de portage, même avant la naissance (en voilà une belle idée de cadeau de naissance). Cela te permet de te familiariser avec les différents moyens de portage et de choisir celui avec lequel tu es le plus à l’aise. Remarque : les papas aussi sont les bienvenus aux ateliers de portage 😉

  • Les livres pour les parents
Mon top 4 des livres pour les (futurs) parents.

Pour ne pas surcharger le futur parent déjà très sollicité, j’ai dû réduire drastiquement la liste de livres à l’essentiel (ça a été dur je ne te le cache pas) : 4 livres (et 4 thématiques) que tous les parents devraient avoir lu. Ils devraient être en consultation gratuite dans tous les cabinets de sage-femme, de gynéco, remboursés par la sécu… Bref, à noter de toute urgence sur ta liste de naissance.

  • Le sommeil de bébé. Sujet n°1 de préoccupation des parents. Et sujet de prédilection de toutes les personnes qui vous entourent et qui aiment donner leur avis (et qui n’y connaissent rien de préférence). Un livre : Dormir sans larmes, Rosa Jove1. Il mêle une bonne dose de connaissances scientifiques sur le sommeil (mais très accessible) et des conseils simples et pratiques à mettre en œuvre pour des nuits plus sereines.

  • L’alimentation de bébé. Sujet n°2 (allez, on le met ex aequo avec le sommeil) qui angoisse les parents. Un livre : Mon enfant ne mange pas, Carlos Gonzales. Un livre qui se dévore (oui j’aime l’humour) et qui enlève la pression. Si tu allaites ou que tu prévois de le faire, il ne peut que te rassurer sur la courbe de poids de ton bébé.

  • Les émotions de bébé. N’importe quel livre d’Isabelle Filliozat fera l’affaire, mais ma préférence va pour Au cœur des émotions de l’enfant. Ce livre est une mine de bienveillance et de bon sens qui te donne envie de prendre ton enfant dans les bras et de lui faire des câlins (ça tombe bien).

  • Le bébé et l’enfant, tout simplement (et dans sa magnifique complexité). Un livre qui donnera le goût à tous les parents d’accompagner leur enfant dans le respect de ses besoins et de ses capacités : L’enfant, de Maria Montessori.

Pour une sélection plus importante de livres sur la parentalité et les enfants, regarde ici.

Je l’ai achetée pour ma 1ère fille et elle et moi avons tout de suite adoré. Certains parents n’aiment pas, n’arrivent pas à se l’approprier. C’est ma liste alors j’y mets ce que je veux ;-). Mes 2 filles l’ont utilisée plus d’un an. Et ensuite, on m’avait donné une baignoire classique pour les bébés, mais elles ont été rapidement à l’étroit dedans (surtout à 2). Et depuis leur 2 ans environ, elles prennent des douches (ou parfois elles retournent dans la petite baignoire). Nous n’avons pas de baignoire à la maison (autant dire qu’en vacances s’il y en a une à disposition, elles l’utilisent avec joie). La shantala nous sert aujourd’hui de panier à linge sale :-).

Autre solution plus minimaliste : le bain libre. Il suffit de mettre un peu d’eau au fond de votre baignoire et d’y allonger votre bébé (l’eau ne doit pas dépasser le niveau de ses oreilles).

2. Mes peut-être (à acheter après la naissance)

  • Biberon et lait en poudre

Si ton projet est d’allaiter, n’achète pas de biberon au cas où. C’est déprimant. Mes 2 allaitements sont des histoires compliquées mais ni pour l’un ni pour l’autre je n’avais acheté de biberon en avance. Le jour où il a fallu en acheter, mon conjoint y est allé et c’est tout.

Et aucun besoin d’en acheter 8 ou 10. 1 seul suffit (oui oui), allez, 2 si ça te rassure 😉

  • Transat

Je vais m’attirer les foudres des partisans de la motricité libre. Mais tant pis. Ma 2nde fille a eu un reflux important et avant cette séance magique d’ostéo, le transat qu’on nous avait donné l’a bien soulagée (et moi aussi, quand je ne voulais/pouvais pas la porter).

  • Langes

Les langes c’est très joli, j’en ai acheté plein (6) avant la naissance et on m’en a offert autant. Super. Sauf que. Ma fille ne régurgitait pas. J’en fait quoi moi de mes 12 langes ? J’ai trouvé : dans les couches lavables, et en guise de furoshiki.

3. Mes erreurs

Je ne vais pas te lister les choses inutiles et absurdes qui existent sur le marché de la puériculture, parce qu’il y en a trop ;-). Simplement ce que moi j’ai eu et qui s’est révélé totalement inutile.

  • La poubelle de couches.

Bon, celle-là j’y ai échappé de justesse car au dernier moment, j’ai eu un éclair de lucidité et j’ai dit non aux amis qui voulaient nous donner la leur. Ouf. Et à la maison, on a la poubelle la plus petite possible (20L), comme ça, elle est vidée presque tous les jours.

  • Le babyphone.

Je l’ai utilisé 1 fois à un mariage quand ma fille dormait dans une pièce à côté. Il ne m’a servi à rien car il se déclenche au moindre bruit et un bébé ça fait du bruit quand ça dort. Bref, j’ai passé ma soirée à faire des allers-retours pour aller voir si tout allait bien, si elle dormait, si elle avait besoin de quelque chose. Mon rôle de parent quoi 😉 Depuis, mes filles jouent au talkie-walkie avec. L’écrire me fait me demander pourquoi je l’ai encore, tiens, ça va être le prochain objet à désencombrer.

  • La poussette trio

Tu sais celle qui fait couffin, siège auto, et avec-laquelle-tu-peux-faire-ton-running (et qui coûte 800€ – que j’avais achetée d’occasion ça fait moins mal quand même). Ok, le couffin a servi pour mes 2 filles. Le cosy-siège auto a servi quelques mois, avant que ma sœur me parle du site securange.com et que j’achète un vrai siège auto. Quand au running… Ah oui, une fois. J’ai couru après le bus. Franchement, une poussette canne (attention, ne convient pas aux nouveaux-nés) c’est largement suffisant. Ma 2nde fille a été portée exclusivement pendant des mois et des mois, avant de monter dans une poussette.

Je répète, c’est ma liste, alors si tu veux une poussette pour ton bébé, go for it.

Juste une remarque : avoir le nez au niveau des pots d’échappement on est d’accord que ça doit pas être trop agréable ?

  • Le parc

On me l’a prêté avant la naissance. Inutile de dire que je n’ai même jamais ouvert la boîte. Comment j’ai fait ? J’ai sécurisé ma maison, c’est simple, surtout si comme moi tu n’as pas beaucoup (ou pas du tout) de bibelot. Sécuriser la maison ne veut pas dire la capitonner. Un coin de table un peu pointu ? Chacune de mes filles s’est cogné plusieurs fois dessus, et moi aussi. On va bien, merci.

  • Le siège pour la baignoire

Encore quelque-chose qu’on m’a donné. Vaguement testé une fois, rendu immédiatement au propriétaire. Sans commentaires, j’ai préféré la Shantala.

En fait, il ne faut vraiment pas grand chose pour accueillir un bébé, ne laissons pas les grandes marques de puériculture nous convaincre du contraire. Je sais qu’en fin de grossesse surtout on a envie de « préparer » l’arrivée de bébé et que tant qu’il n’est pas là, et bien acheter des choses nous donne l’impression de nous connecter un peu à lui.

Mais prends plutôt le temps de prendre soin de toi, de faire du yoga, de réfléchir à ta parentalité, de sortir, de cuisiner des bons plats à congeler, tu seras ravie de les retrouver quand bébé sera là et que tu n’auras pas le temps de cuisiner un bœuf bourguignon (ou même de prendre un shampoing ;-)), caresser son ventre, parler à son bébé… Il y a tellement à faire plutôt que d’acheter.

Dernier conseil : retardes au maximum le moment où tu achètes le 1er article de puériculture, car une fois que la machine est enclenchée, c’est plus difficile de l’arrêter ;-). Et bien sûr, si tu as envie d’acheter 1000 choses, eh bien, qui suis-je pour t’en empêcher ? 🙂

Dis-moi en commentaire si tu connais cette fièvre acheteuse à l’arrivée de bébé ou si tu résistes aux sirènes du marketing ? Et quels sont tes indispensables ou tes pires fails ?

3 réflexions sur “Le matériel de puériculture pour accueillir bébé : mes indispensables (et les autres)”

  1. J’adooore ton article !!!
    Moi j’avais fait une focale sur la poussette mais comme ça coûte un bras c’était très compliqué ! Résultat on en a acheté une d’occasion vraiment nulle. Puis on nous en a prêté une avec couffin et cosy siège auto ainsi qu’une position genre canne mais plus enveloppante. J’ai trouvé les 3 niveaux intéressants . J’ai ensuite acheter une canne ultra pliante qui est au top !
    Mon mec avait lui fait une focale sur le syndrome de la tête plate donc on a acheté une coussin Cosy Morph dont on ne s’est ABSOLUMENT JAMAIS servi !!! 🤣

  2. Super sympa cet article cela m’aide à y voir plus clair. Disons que j’ai eu cette envie d’acheter beaucoup mais les impôts sont passés par la et m’aide à réfléchir à deux fois. Ce n’est pas plus mal 🙂

    1. Merci 🙂 Ahah oui les impôts ont parfois cette tendance à nous freiner (temporairement) dans la consommation … Et comme tu le dis, ça n’est peut-être pas plus mal. Un bébé n’a vraiment pas besoin de grand chose, à part les bras de ses parents. Et pour le reste… on peut tout trouver super rapidement en cas de besoin après la naissance 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :